Before Midnight (Avant minuit tout est possible) ***

21 juin 2013

Après Before Sunrise et Before Sunset, nous retrouvons l’espace d’une soirée Céline (Julie Delpy) et Jesse (Ethan Hawke), qui forment maintenant un couple. Ils ont 40 ans, sont parents de deux fillettes, passent des vacances en Grèce et doivent faire face aux difficultés du quotidien.

Réalisateur: Richard Linklater | Dans les salles du Québec le 21 juin (Métropole Films)

Tous les 10 ans environ et pour la troisième fois, Julie Delpy, Ethan Hawke et Richard Linklater nous donnent rendez-vous pour suivre l’évolution de la relation entre Céline et Jesse. Comme ce fut le cas précédemment, Before Midnight est une sorte d’instantané, chaque épisode se déroulant sur un courte période (moins d’une demie journée) correspondant à un tournant dans l’évolution de leur relation.
L’air de rien, dès les premières minutes, nous comprenons parfaitement la situation et son évolution depuis le dernier film. Fort logiquement, un léger (et logique) changement de ton est perceptible: la spontanéité de la jeunesse et la magie des nouvelles rencontres a laissé place au train train de la vie de couple / de famille. Cette indispensable évolution (associée cependant au respect de l’esprit des Before...) permet à Richard Linklater d’observer le développement des protagonistes tout en conservant la spécificité de la série. Les scènes sont rares, les dialogues nombreux, le tournage rapide,et les deux comédiens omniprésents. Tout cela n’est pas sans charme, mais une impression d’artifice se fait pourtant régulièrement ressentir. Plus le film avance, plus le systématisme de certains choix dérange. Pourquoi, par exemple, ne pas laisser les petits geste ou les regards prendre le dessus sur des dialogues d’autant plus explicatifs qu’ils concernent maintenant un couple établi (ce qui n’était pas le cas précédemment)? Le concept trop bien rôdé menace ainsi constamment d’étouffer à tout moment ses personnages et d’en faire des pantins trop bavards. Heureusement, cette menace ne se concrétise jamais complètement et la dernière scène, délicieuse, nous permet même de terminer sur une note positive... en nous donnant envie de les suivre à nouveau, d’ici une dizaine d’année!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon