World War Z *½

21 juin 2013

Gerry Lane (Brad Pitt), un ancien enquêteur pour les Nations-Unies, est appelé à l’aide par l’organisation. Son rôle: trouver l’origine (et le remède) d’une épidémie mondiale de zombification de masse.

Réalisateur: Marc Forster | Dans les salles du Québec le 21 juin 2013 (Paramount)

Depuis Zack Snyder et son excellent Dawn of the Dead en 2004, les zombies ont pris un petit coup de speed. Visiblement, Marc Forster n’a pas envie de revenir à l’ère Romero et nous propose ici des zombies qui feraient passer ceux de Snyder pour des deux de tension. Le problème est que Forster n’est pas Snyder, et son talent pour filmer les non-morts survitaminés laisse grandement à désirer. Il assure tout de même le minimum pour nous donner envie de nous intéresser à son histoire, mais cela ne dure malheureusement qu’un temps.
Plus le récit progresse, et plus la horde de scénaristes convoqués pour l’occasion nous propose une histoire qui ne semble pas savoir comment se développer. Presque symboliquement, un accident d’avion qui provient aux deux tiers du film semble nous indiquer la fin de tout espoir. Le film, que l’on pouvait jusqu’alors regarder avec indulgence (notamment par égard pour Brad Pitt, qui fait ce qu’il peut) ne laisse plus aucune place au doute. Il sombre dans le ridicule le plus consternant avec un sérieux pitoyable.
Réalisé pour un budget de plusieurs centaines de milliers de dollars, le film ressemble dans sa dernière demi-heure à une petite oeuvrette fauchée réalisée par des étudiants amateurs de séries Z ringardes... le fun en moins! Cela en est presque indécent!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon