Violeta (Violeta se fue a los cielos) ***½

28 juin 2013

La vie et l’œuvre de la chanteuse Violeta Para (Francisca Gavilán)

Réalisateur: Andrés Wood | Dans les salles du Québec le 28 juin 2013 (Cinéma du Parc)

Après un passage à Montréal à l’occasion du Festival de cinéma latino-américain de Montréal (qui a permis à son interprète de remporter le prix de la meilleure actrice), Violeta est de retour dans la métropole grâce au Cinéma du Parc, indispensable promoteur d’un cinéma différent.
Avec Violeta, récipiendaire du prix du jury (catégorie World Cinéma / Dramatic) à Sundance en 2011, Andrés Wood retrace la vie de Violeta Para, de son enfance jusqu’à son suicide. Il ne se contente cependant pas de nous livrer une biographie filmée de plus et refuse d’insister sur les grands moments de la vie glorieuse d’une artiste maudite. Il préfère procéder par petites touches, par instants qui pourraient être très banals s’ils n’étaient aussi bouleversants de sincérité. Le réalisateur, riche d’une belle expérience (on lui doit notamment Machuca), s’appuie sur un art de la mise en scène parfaitement maîtrisé, un montage ambitieux, une interprétation d’une grande force (Francisca Gavilán, à la fois volontaire et fragile, est magnifique) ainsi que sur les chansons de Violeta Para, disséminées tout au long du film avec intelligence.
Plus qu’un biopic de plus consacré à une chanteuse que nombre de nos lecteurs ne connaissent d’ailleurs probablement pas (ce qui était le cas de l’auteur de ses lignes, je l’avoue humblement...), Andrès Wood nous livre surtout un beau portrait de femme, porte-parole des sans grades ayant brillé sur la scène internationale, mais surtout femme passionnée, imparfaite, fragile, pleine de contradiction... en un mot: humaine.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon