Voyez comme ils dansent **

28 juin 2013

Lors d’un séjour au Canada, Lise (Marina Hands) cherche à confronter Alex (Maya Sansa) qui est la dernière femme à avoir fréquenté son époux Vic (James Thierrée).

Réalisateur : Claude Miller | Dans les salles du Québec le 28 juin 2013 (Les Films Séville)

Avant-dernier film du regretté Claude Miller (son dernier, Thérèse Desqueyroux, a pris l’affiche l’année dernière), Voyez comme ils dansent est une adaptation libre du livre La petite-fille de Menno de Roy Parvin, remis au goût du jour. Si l’on sent le potentiel de la matière première, le résultat manque d’unité et d’intérêt.
Le grand responsable est l’attachement pratiquement inexistant envers les personnages, tous insupportables. Dès le très long générique où l’on voit un artiste singer son art, un sentiment de malaise apparaît. Faire de Vic le centre d’intérêt de l’intrigue aurait pu être une bonne idée s’il n’était pas aussi vide, antipathique et superficiel, ce que parvient bien à rendre James Thierrée. Ses partenaires féminines sont plus convaincantes : Marina Hands s’en tire plutôt bien malgré un personnage en deux dimensions et on regrette de ne pas plus voir Maya Sansa. Ce trio est entouré d’acteurs d’ici qui versent trop souvent dans les clichés et les stéréotypes (Yves Jacques en fait des tonnes, Anne-Marie Cadieux et Benoît Brière ont un accent français parfois défaillant, Normand d’Amour est un séducteur plus ou moins convaincant…).
Le cinéaste semble incapable de secourir son navire (dans ce cas-ci, son train) qui pique sérieusement du nez. Le scénario télégraphié n’est pas le plus consistant, les dialogues manquent de tonus, le ton tend à être moralisateur et le symbolisme – ainsi que les métaphores – s’avèrent particulièrement lourds. Parler des fluctuations du sentiment amoureux est louable et la finale rachète plusieurs faux pas, mais ce n’est toutefois pas suffisant pour recommander ce titre, possiblement le plus décevant de toute la carrière de Claude Miller. Pour l’oublier, pourquoi ne pas revoir les excellents Garde à vue et Mortelle randonnée?
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon