The Grandmaster / Le grand maître (Yut doi jung si) **½

30 août 2013

La vie, la carrière et les amours de Ip Man (Tony Leung), grand maître du Wing Chun (un art martial chinois) et futur mentor de Bruce Lee.

Réalisateur: Wong Kar Wai | Dans les salles du Québec le 30 août 2013 (Les Films Séville)

Wong Kar Wai aime les histoires d’amour, soigne ses plans, accorde une place importante à la musique et nous a même prouvé il y a une vingtaine d’années (avec Les Cendres du temps) qu’il pouvait s’intéresser aux arts martiaux. Avec The Grandmaster il reste donc en terrain connu et même si ses derniers films sont de plus en plus rares (et ne sont peut-être pas ses meilleurs) son talent nous laissait de bonnes raisons d’espérer. Malheureusement, le nouveau grand film signé Wong Kar Wai ne sera pas pour cette année!
Nous ne nous permettrons pas de faire le fine bouche en critiquant la beauté des images. Le directeur photo Philippe Le Sourd nous prouve en effet qu’il n’est pas aveugle et fait son travail à merveille, mais ce sont pourtant paradoxalement ces images magnifiques qui finissent par nuire au film. Oui, la pluie est belle, la neige est belle, Zhang Yiyi est belle et les rares paysages également. Oui, la gestuelle des arts martiaux est photogénique et oui, qu’importe le manque de réalisme quant à la longueur d’un train qui passe en arrière plan durant un combat de plusieurs minutes*, mais contrairement à ce qu’il avait l’habitude de faire dans ses meilleurs films, Wong Kar Wai ne met jamais tous ces effets visuels au service des personnages, d’une émotion, d’une vulnérabilité. Dans The Grandmaster, la beauté ne semble être présente que pour satisfaire les faiseurs d’images qui s’offusquent d’ailleurs visiblement peu de la voir étouffer les personnages. Au final, l’histoire d’un homme nous importe peu, l’histoire d’un art nous importe peu, l’histoire d’un pays nous importe peu, l’histoire d’un amour nous importe peu… mais par contre que c’est beau, une procession funéraire, sous la neige, quand elle est filmée par Wong Kar Wai!

* hypothèse: si le train circule à 30km/h (ce qui semble peu) et si le combat dure 3 minutes (ce qui semble peu aussi), le train devrait mesurer 1,5 km (ce qui semble beaucoup!)
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon