Machete Kills (Machete tue) **

11 octobre 2013

À la demande du président des États-Unis (Charlie Sheen) et suite à l'assassinat de la femme qu'il a aimé (Jessica Alba), Machete (Danny Trejo) se rend au Mexique afin de déjouer un complot terroriste.

Réalisation : Robert Rodriguez | Dans les salles du Québec le 11 octobre 2013 (VVS Films)

Que dire de la suite des aventures de Machete si ce n'est qu'elles ne proposent rien de plus que tous les films d'actions du genre? La mise en scène n'a rien de recherché et le style emprunté à la série B (assumé) ne convainc pas. Le film de Robert Rodriguez nous présente un héros niais qui a pour seul et unique talent le meurtre de tout opposant qui croisera sa route. Cette fois-ci, la licence pour tuer, délivrée par le président des États-Unis en échange d'une citoyenneté américaine, n'est qu'un prétexte pour mutiler le plus de personnes possible. On ne peut passer sous silence la (maigre) place laissée aux femmes qui ne sont ici que de simples objets (armées certes, mais en tenues plus que légères).
Ceux et celles qui ont apprécié le premier film retrouveront avec plaisir des femmes séduisantes, des meurtres sordides, l'unique expression faciale de Danny Trejo ainsi que des dialogues simplistes. Les autres pourront se satisfaire de voir Robert Rodriguez explorer des pistes intéressantes en misant sur l'auto-dérision (il offre notamment à Charlie Sheen, Mel Gibson et Amber Heard des rôles qui explorent les limites de la parodie). À elles seules, ces trois performances valent le détour mais il est dommage de constater que face à ce trio, Machete fasse aussi pâle figure.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon