Tom à la ferme ***

28 mars 2014

Suite au décès de son amant, Tom (Xavier Dolan) débarque chez sa belle-famille qui ignore tout de sa relation avec le défunt, hormis le fils aîné (Pierre-Yves Cardinal) qui le prend rapidement en grippe.

Réalisateur : Xavier Dolan | Dans les salles du Québec le 28 mars 2014 (Les Films Séville)

Après trois films portant sur des histoires d’amour impossibles, Xavier Dolan change complètement de registre pour embrasser le suspense de front. On pense évidemment à Hitchcock et à Chabrol, mais les meilleures comparaisons qui tiennent sont avec le cinéma de Joseph Losey (The Servant) et celui de Liliana Cavani (The Night Porter). Le cinéaste québécois n’a bien entendu pas la même maîtrise formelle et si quelques élans psychologiques sonnent faux (pourquoi le héros reste dans cette famille au lieu de prendre ses jambes à son cou? Pourquoi protège-t-il soudainement son tortionnaire? Et pourquoi ce même schéma s’applique-t-il chez son amie qui modifie complètement son caractère, à la limite de la vraisemblance?), le récit tient généralement la route.
À partir d’une pièce de Michel Marc Bouchard, l’homme derrière J’ai tué ma mère arrive à façonner une production très cinématographique. Sa mise en scène à la tension constante est maîtrisée, s’agençant parfaitement à la photographie d’André Turpin et aux mélodies tourmentées du grand Gabriel Yared (The English Patient). Il n’y a que les compositions non originales qui soulignent ce que les images montraient déjà, ce qui donne notamment une conclusion redondante sur les airs de Rufus Wainright.
Dolan ne mûrit pas seulement en tant que réalisateur mais également en tant qu’acteur. Le comédien prend toute la place à l’écran, offrant une composition à la fois forte et sensible. Il est bien entouré par Pierre-Yves Cardinal qui évite de justesse d’être trop monolithique, Lise Roy qui émeut même si son personnage s’éclipse trop rapidement et Manuel Tadros qui livre une performance sobre face à son fils dans une scène essentielle mais encore là un brin trop didactique.
Thriller à tiroirs sur les apparences, les mensonges, la violence et l’intimidation, Tom à la ferme est un retour en forme de son auteur après le décevant Laurence Anyways. Qui sait, peut-être que c’est dans le cinéma de genre que Xavier Dolan trouvera véritablement sa place.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon