The Calling **½

29 août 2014

Dans un petit village sans histoires de l’Ontario, une femme âgée est retrouvée sauvagement assassinée. Par la suite, d’autres meurtres laissent supposer qu’ils sont l’oeuvre de la même personne. La policière locale (Sasan Sarandon) et son équipe enquêtent.

Réalisé par Jason Stone | Dans les salles du Québec le 29 août 2014 (Séville)

Petit thriller autour d’un tueur en série mettant en scène Susan Sarandon (excellente en policière alcoolique hantée par un drame passé), The Calling est une petite production très respectable. Le scénario certes parfois un peu bâclé est relativement efficace, la mise en scène est compétente, et la personnalité et les motivations du tueur particulièrement intéressantes… malheureusement, l’ensemble manque du petit quelque chose qui aurait pu élever le résultat au-dessus d’une production de base.
Il est pourtant inutile de fantasmer à l’idée de ce qu’un David Fincher aurait pu faire avec les mêmes ingrédients, The Calling étant condamné à être bien trop laborieux pour s’élever à un niveau supérieur. Par contre, ce manque d’ambition artistique est peut-être paradoxalement ce qui sauve le film. À aucun moment en effet Jason Stone ne cherche à impressionner le spectateur par des idées de mise en scène ou des délires scénaristiques. Par conséquent, nous ne retrouvons pas les maladresses ou les lourdeurs qui plombent trop souvent ce genre de production. Le réalisateur ne cherche jamais à être ce qu’il n’est pas et sa sobriété rend au final l’ensemble plutôt agréable.
Mineur et vite oubliable, mais plutôt pas trop mal fichu, The Calling devrait réussir à rendre indulgent le spectateur que l’oisiveté estivale aura poussé dans une salle de cinéma.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon