Kill the Messenger ***

10 octobre 2014

Dans les années 80, Gary Webb (Jeremy Renner), journaliste pour un quotidien local peu prestigieux, se voit confier un document qui lui permet de mettre en évidence l'implication de la CIA dans un trafic de drogue ravageant la Californie… mais les médias plus prestigieux mettent en doute ses informations.

Réalisateur: Michael Cuesta | Dans les salles du Québec le 10 octobre 2014 (Séville)

En adaptant cette histoire vraie d’un petit journaliste qui se retrouve presque par hasard face à une information trop grande pour lui, Michael Cuesta nous offre dans un premier temps un film presque exemplaire: gestion du rythme impeccable, bon travail de montage, distribution parfaite, mais également scénario solide parvenant aussi bien à nous rendre compte de la quête journalistique que des préoccupations plus personnelles du héros (sa vie de famille, une aventure passée qui a pris fin tragiquement, etc.).
Nous nous disons alors que ce Kill The Messenger a tout du film captivant et efficacement exécuté... jusqu'à ce qu'une scène charnière ratée (le père explique à son fils la nature précise de son traumatisme) provoque la chute de nos espoirs. Un fois achevée la partie destinée à rendre compte de l’enquête, le film peine en effet à gérer des éléments moins spectaculaires: la mise en doute du sérieux de l'enquête, la déchéance professionnelle du héros, etc. Le réalisateur montre alors toutes ses limites, et le film qui avait pourtant si bien débuté se termine de manière très laborieuse. Pas assez pour nous donner envie d’en déconseiller le visionnement (le film reste au final plutôt plaisant), mais suffisamment pour nous laisser quelques regrets.
Cet agréable divertissement, s’il avait su gérer son sujet jusqu’au bout, aurait indéniablement pu devenir bien plus que cela!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon