Le profil Amina ***½

10 avril 2015

Montréal — Syrie, 2011. Par l'entremise des réseaux sociaux Sandra, vivant à Montréal, fait la connaissance d'Amina, qui vit en Syrie. Les deux femmes développent une relation amoureuse à distance. Alors que la situation politique en Syrie se détériore, Amina est portée disparue. Sandra entreprend des démarches pour la retrouver.

Réalisation: Sophie Deraspe | Dans les salles du Québec le 10 avril 2015 (Les films du 3 mars)

Le profil Amina pose un regard critique sur les relations intimes que l'on peut dorénavant former grâce aux nouvelles technologies. La force du film documentaire de Sophie Deraspe se trouve principalement dans sa structure (documentaire d'enquête) ainsi que dans son sujet qui tient le spectateur en haleine. Pour ceux qui n'ont pas suivi en 2011 l'histoire d'Amina (une blogueuse lesbienne vivant en Syrie), le récit se dévoile tel un suspense. Suite à l'enlèvement d'Amina, Sandra, désespérée de connaître le sort de son amie de coeur, tente par tous les moyens de la retrouver. Elle lance un appel aux médias qui sera entendu de par le monde.
Sans pour autant révéler trop de détails sur l'intrigue, le film de Deraspe permet de questionner l'importance que l'on donne à une nouvelle, mais surtout l'incapacité collective de remise en question. Dans un monde où l'on s'attarde peu (ou très vite) sur ce qui se passe à l'étranger et où l'on est constamment bombardé d'informations, il est souvent primordial de mettre en doute la soi-disant vérité véhiculée par les médias.
Cependant, ce qui est le plus troublant tient probablement à ce monde d'apparences dans lequel nous sommes submergés. En ce sens, l'histoire d'Amina est l'exemple parfait. Ses nombreux profils nous présentent une jeune femme souriante, éduquée, passionnée par la situation politique de son pays. Sandra tombe amoureuse de ce profil, mais c'est en regardant la vérité en face qu'elle se rendra compte qu'il y a bien des écrans de fumée.
Nous voilà maintenant en 2015, la situation en Syrie ne fait plus la une des journaux… Le profil Amina met l'emphase sur cette histoire, mais en profite également pour critiquer la rapidité de consommation d'informations autant par les médias que par le public.
Avec ce film, Deraspe propose au public de prendre le temps, de regarder autour de lui et d'examiner avec attention le monde dans lequel il vit.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon