Le bouton de nacre / The Pearl Button (El botón de nácar) ***

29 avril 2016

S’inspirant du thème de l’eau (comme source de vie), le documentariste Patricio Guzmán retrace l’histoire des premiers habitants de la Patagonie.

Réalisation: Patricio Guzmán | Dans les salles du Québec le 29 avril 2016 (Funfilm Distribution)

Une facture visuelle prenante ainsi qu’un montage en phase avec le sujet font du bouton de nacre un documentaire captivant. Le réalisateur met en images d’une manière poétique des événements de l’histoire chilienne peu traités au cinéma. Ayant comme point de départ une simple goutte d’eau, le film parvient habilement à créer un fil conducteur permettant à Guzmán d’amorcer plusieurs réflexions sur le passé et le présent de son pays natal.
La structure narrative ainsi que le travail de recherche mettent en évidence l’importance capitale de la mémoire autant chez le peuple chilien que chez le public occidental. En laissant la parole aux derniers descendants de la Patagonie et aux victimes du régime de Pinochet, le film dresse un portrait tragique de certains moments historiques peu glorieux.
Malgré certaines répétitions  qui viennent alourdir quelque peu le récit, la narration pertinente permet de lier les nombreux éléments abordés au cours du documentaire. Dans cette société de l’oubli, où l’histoire se joue constamment au présent, il est facile d’oublier ces vies qui se sont déroulées avant les notres. Or, Guzmán nous rappelle que c’est en racontant les blessures du passé que l’on peut finalement avancer.
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles : ***
Jean-Marie Lanlo: ***
Martin Gignac: ****
Sami Gnaba: ***½
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon