DVD: Jane Got a Gun (Armée et dangereuse) **

31 mai 2016

(Réalisation: Gavin O’Connor | Disponible en DVD, Blu-Ray et VOD au Québec chez VVS films à partir du 31 mai 2016)

Les péripéties qui ont entouré la production de Jane Got a Gun sont nombreuses, mais le film a bel et bien fini par se faire sous la houlette de Gavin O’Connor, après l’abandon de Lynne Ramsay.
Malheureusement, le résultat est particulièrement décevant malgré ses atouts évidents. Le premier d’entre eux résidait dans le point de départ, et principalement dans son personnage de femme forte. Le scénario assez mal écrit ne fait malheureusement jamais honneur à Jane en ne lui conférant jamais l’épaisseur qu’elle mérite. Au contraire, il préfère la noyer sous un déluge de scènes trop dialoguées et stérilement explicatives, elles-mêmes submergées par des flashbacks redondants.
Du côté de la mise en image, le film rencontre un peu le même problème: certains plans sont très bien sentis et la photographie de Mandy Walker est très compétente, mais tout cela est gâché par une envie trop présente de jouer avec les codes de l’Ouest: le résultat produit trop souvent des plans inutiles qui semblent plus embarrasser le monteur que lui donner une plus grande latitude. L’ambiance oppressante qu’aurait du engendrer le film (3 personnes enfermées dans une ferme attendent l’assaut d’une horde de bandits aguerris) s’en ressent...
L’écriture nuit donc au potentiel que pouvait représenter le personnage, la mise en image nuit à l’ambiance générale… et au final, le film donne l’impression de passer aussi bien à côté du combat d’une femme que de la tension générée par l’approche d’un état de siège entre deux forces asymétriques.
Si Jane Got a Gun possède bien des qualités…il est incapable de les exploiter à leur juste valeur!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: **
Martin Gignac: **
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon