Don’t Breathe (Ne respire pas) **

26 août 2016

Un cambriolage dans la demeure d’un vétéran aveugle (Stephen Lang) tourne au drame lorsque celui-ci découvre la présence des voleurs.

Réalisateur : Fede Alvarez  | Dans les salles du Québec le 26 août 2016 (Sony Pictures )

Don’t Breathe propose de manière efficace un climat de peur intrigant. On ne peut d'ailleurs rien reprocher à la mise en scène de Fede Alvarez (Evil Dead) qui exécute le tout selon les règles de l’art. Une direction photographique et une bande sonore toutes deux réussies viennent accentuer l’atmosphère inquiétante qui nous habite tout au long du film.
Par contre, le scénario beaucoup plus faible ne prend pas la peine d’explorer la psychologie de ses personnages. Ainsi, quelques informations (apparemment révélatrices) nous permettraient de nous attacher aux destins de ces jeunes voleurs, or ce n’est pas tout à fait le cas! De plus, si nous tentons comme les cambrioleurs de retenir notre souffle, l’effet de tension perd vite de sa vigueur. Cela tient principalement au manque de cohérence du vétéran de guerre. Certes, la menace qu’il représente est terrifiante car elle est sourde et imprévisible. On pourra même admettre que le deuil, dont il semble toujours subir les effets, pourra l’avoir rendu fou. Cela  expliquerait certains gestes extrêmes qu’il pose envers les voleurs. Toutefois, la violence qu’il exprime face à l’agression est tout simplement difficile à concevoir.
Don’t Breathe, malgré ses qualités, est un film vite oublié et semblait bien meilleur sur papier. On verra ce que nous offrira la suite, si suite il y a. 
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: **
Jean-Marie Lanlo: **
Martin Gignac:***
Olivier Maltais: **½
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon