Prank ***

28 octobre 2016

Film vu dans le cadre du FNC 2016

Un adolescent sans amis occupe ses journées comme il le peut, c'est-à-dire en ne faisant pas grand-chose. Il possède cependant un atout : un téléphone cellulaire. Il va grâce à lui intégrer la bande formée par trois adolescents qui occupent leurs journées comme ils peuvent, c'est-à-dire en faisant tout et n'importe quoi... Grâce à leur nouvel ami, le trio devenu quatuor peut maintenant poster les vidéos de ses exploits sur les médias sociaux.

Réalisateur : Vincent Biron | Dans les salles du Québec le 28 octobre 2016 (Funfilm Distribution)

Prank pose un regard libre et amusé, mais également très désabusé sur la jeunesse. Deux alternatives semblent en effet s'offrir à elle : faire des conneries avec d'autres, ou ne rien faire tout seul. Entre les deux: pas de salut! Le constat pourrait être terrible, mais Vincent Biron préfère en rire. Son film est en effet plein d'un humour et d'une énergie plutôt rares dans le cinéma québécois. De plus, le réalisateur garde toujours un impressionnant contrôle sur ce qui ressemble pourtant à un grand n'importe quoi. Il parvient en effet à rendre perceptible la fougue de la jeunesse tout en gardant un parfait contrôle de ses images. Sa caméra parvient à être mobile sans que ses images deviennent illisibles, ce qui lui permet de laisser parfaitement évoluer ses protagonistes... l'énergie qui émane de ses prises de vue étant judicieusement juste un cran en dessous de celle de ses personnages.
Nous pourrons cependant reprocher à Prank quelques longueurs malgré sa courte durée (1h17). Sa volonté de rendre perceptible l'oisiveté est en effet louable, mais il la restitue avec moins de justesse que les moments de forte activité (qui traduisent en fait le vide de l'existence). Cette faiblesse est toutefois mineure.
Pour une fois qu'on nous offre un film québécois qui sort des sentiers battus et qui aborde une problématique sociale sans en avoir l'air, nous ne ferons pas la fine bouche. Pour cette raison, il faut absolument voir Prank. Malgré ses défauts, il est un des rares films d'ici à parler du réel avec un tel mélange de justesse et d'insolence. Sincèrement, ça fait du bien!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: ***
Martin Gignac: ***
Olivier Maltais: ***½
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon