Centre Phi: Donald Cried **

18 avril 2017

(Réalisateur: Kristopher Avedisian | Projeté au Centre Phi le 18 avril 2017)

Avec Donald Cried, Kristopher Avedisian s’attaque pour son premier long-métrage à un sous-genre particulièrement complexe à maîtriser: la comédie dramatique tendance Toni Ermann, c’est-à-dire celle qui souhaite dresser un portrait à la fois cruel et hilarant de la société à travers deux êtres que tout oppose.
Malheureusement, Kristopher Avedisian, qui laisse poindre un certain talent dans sa manière d’observer sans la condamner la médiocrité ambiante, ne parvient pas à éviter deux écueils essentiels.
Il ne parvient d’abord pas à faire évoluer un court métrage (Donald Cried, 2012) en long. Reposant sur un concept respectable (un homme devenu trop sérieux retourne dans la ville de sa jeunesse et y retrouve son ancien meilleur ami resté trop enfant), le film tourne rapidement à vide en exploitant un même thème sans trop savoir quoi en faire.
De plus, Kristopher Avedisian cherche tellement à estampiller son film de son sceau d’auteur qu’il finit par manquer de recul. Certes, la mise en scène très «ciné indépendant US» colle un peu trop à ce qu’on attend d’elle, mais surtout le scénario n'offre pas assez de matière et l’interprétation d’Avedisian est insupportable. Nous aurions aimé qu’il apporte un peu de fragilité à son personnage. Au lieu de ça, il semble se contenter de lui ôter toute crédibilité.
Au final, Donald Cried transpire l’autosatisfaction et passe totalement à côté de son sujet! On laissera toutefois une seconde chance à Avedisian, en lui souhaitant à l'avenir de trouver des acteurs talentueux au lieu de s’amuser à être ce qu’il n’est pas!
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon