King Arthur: Legend of the Sword (Le roi Arthur : La légende d'Excalibur) *½

12 mai 2017

Après avoir réussi à libérer l’épée Excalibur de la pierre, Arthur (Charlie Hunnam) doit accepter sa destinée et reprendre le trône qui lui fût volé par Vortigern (Jude Law).

Réalisé par Guy Ritchie | Dans les salles du Québec le 12 mai 2017 (Warner Bros. Canada)

Loin de l’énergie de ses débuts, Guy Ritchie signe avec King Arthur: Legend of the Sword son pire film à ce jour. Les mauvais tics du réalisateur se mélangent ici aux pires défauts récurrents des productions hollywoodiennes ,luxueuses pour un résultat foncièrement rebutant.
Dès les premières images, l’univers est peu attrayant: surcharge d’effets de synthèse, couleurs laides et bande sonore appuyée. Pire, dans un effort de mettre au goût du jour la légende, King Arthur nous présente le roi en devenir comme un personnage ingrat et désagréable. N’ayant pas le charisme nécessaire et sans parcours rédempteur, il n’aide pas le spectateur à s’intéresser à l’aventure.
Cherchant à rythmer son film à défaut de lui trouver une émotion, Ritchie met en place les développements de son récit par le biais d’innombrables effets de montage ultra-stylisés. Trop appuyés, ceux-ci ne font qu’étouffer les personnages, déjà très pauvres. D’un autre côté, les scènes d'action ne sont pas plus réussies. Les combats étant piètrement chorégraphiés, Ritchie redouble d’effets de style pour palier ce manque. L’ensemble est cacophonique, cherchant désespérément l’attention.
Alors que plus le film avance, plus l’image présentée est construite par ordinateur (et ce sans aucune imagination), ce King Arthur peine à justifier son existence. La légende, souvent racontée, méritait mieux que ce genre de traitement.
L'avis de la rédaction :

Olivier Bouchard: *½
Pascal Grenier: *
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon