Battle of the Sexes **½

29 septembre 2017

Pour protester contre les différences salariales entre les hommes et les femmes, Billy Jean King (Emma Stone) accepte de jouer un match télévisé contre Bobby Briggs (Steve Carrel), ancien joueur qui cherche à se sortir de l’oubli.

Réalisé par Jonathan Dayton et Valerie Faris | Dans les salles du Québec le 29 septembre 2017 (20th Century Fox)

Déjà adapté dans un téléfilm, le match culte entre Billy Jean King et Bobby Riggs est un emblème populaire de la victoire d’une femme contre le machisme du monde du sport. En s’intéressant à la vie personnelle des deux opposants, l’adaptation cinématographique de Valérie Faris et Jonathan Dayton se démarque par rapport à la version télévisuelle, mais les réalisateurs ne réussissent pas à faire de leur film plus qu’une gentille anecdote populaire.
Le film prend complètement le parti de King. Cependant, si Emma Stone fait de celle-ci un personnage attachant, ses conflits restent lisses. L’écroulement de son mariage, alors qu’elle commence à vivre son homosexualité, est à peine exploité. C’est tout de même dans la découverte amoureuse de King que le film trouve ses scènes les plus sincères, malgré une introduction fortement appuyée.
Le tennis lui-même semble finalement n’être qu’un passage obligé. Les scènes de match, platement filmées, ne créent aucun suspens par rapport à une victoire de toute façon déjà connue. Bobby Briggs est un bouffon qui cherchait à attirer l’attention, mais en traitant tous ses personnages sexistes comme de gentils imbéciles en situation de pouvoir, Battle of the Sexes évite d’approfondir le pourquoi et les dangers du machisme qui rendent la victoire de King aussi significative.
Le film est certes agréable, mais nous aurions aimé qu'il soit plus porteur d’un discours progressiste pourtant toujours nécessaire.
L'avis de la rédaction :

Olivier Bouchard: **½
Martin Gignac:***
 

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon