Blade Runner 2049 ***½

6 octobre 2017

Critique rédigée dans le cadre du FNC 2017

Lors d’une intervention policière, le Blade Runner K (Ryan Gosling) découvre un coffre enterré au pied d’un arbre. Les ossements contenus dans ce cercueil improvisé conduiront K à mener une enquête pour essayer de percer l’incroyable secret qu’il contient!

Réalisateur: Denis Villeneuve | Dans les salles du Québec le 6 octobre 2017 (Warner Bros. Canada)

En mettant en chantier Blade Runner 2049, Denis Villeneuve prenait un risque énorme… dont il se sort on ne peut plus habilement! Pour l’aider dans sa tâche, il a su s’appuyer sur la magnifique photo Roger Deakins (et sur le travail de l’équipe technique impliquée à toutes les étapes du développement du projet) ainsi que sur la musique de Benjamin Wallfisch et de Hans Zimmer, qui nous replongent avec force dans l’univers du film de Scott. Au niveau de l’écriture, le scénario de Hampton Fancher et Michael Green joue également la carte du changement dans la continuité avec ce qui ressemble à une vraie suite permettant de prolonger la réflexion sur certains thèmes en explorant de nouvelles ramifications... même si dans le détail, il n’est pas sans facilités ni limites.
Cependant, le bémol scénaristique n’empêche pas Villeneuve d’accomplir un tour de force au niveau de la mise en scène: chaque scène, chaque plan, chaque image semble en effet avoir été filmé comme s’il s’agissait du plus important du film. Ainsi, que l’on soit dans une séquence atmosphérique, explicative ou d’action, chacune apparaît comme intrinsèquement exceptionnelle et contribue à plonger toujours un peu plus le spectateur dans ce monde de 2049.
Malheureusement, le tout n’est pas aussi réussi que la somme de ses parties (en raison des petites failles dans l’écriture), ce qui empêche le film de prétendre au statut de chef-d’œuvre! Blade Runner 2049 devra donc se contenter d’être d’un beau film fascinant visuellement (ce qui est déjà énorme). Surtout, il confirme que son réalisateur a trouvé un système qui semble lui convenir! Il ne nous reste plus qu’à attendre ses prochains films avec encore plus d’impatience!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: ***½
Miryam Charles: ***½
Martin Gignac: ****
Olivier Maltais: ***½
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon