Fantasia 2011: Cold Fish ***½

3 août 2011

Réalisateur : Sion Sono

Cold Fish commence comme la chronique d'une famille japonaise moderne où chaque membre est isolé (le père vend ses poissons tropicaux, la femme se refuse à lui et la fille n’a que mépris pour eux… rien de plus banal !). Puis, petit à petit, il semble s’orienter vers la comédie avec l’irruption du personnage interprété par Denden. En prenant le temps nécessaire, Sion Sono continue à transformer la perception que nous pouvons avoir de son film en y ajoutant des doses de thriller avant de nous projeter dans un univers d'horreur gore particulièrement sanglant. Ce glissement est toujours parfaitement maîtrisé, tout comme cet humour omniprésent, de plus en plus sombre et immoral. Mais au-delà de l’efficace divertissement que nous propose Sion Sono, Cold Fish traduit un constat terrible : l’homme bon est faible, et lorsqu’il décide d’ouvrir les yeux, il se transforme en monstre destructeur.
C’est justement cette double lecture (le comique trash délicieusement malsain et le regard nihiliste porté sur la vie moderne) qui donne sa force au film, et qui lui permet de nous hanter bien après son visionnement !
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon