L’art d’aimer **½

27 janvier 2012

En quelques exemples, Emmanuel Mouret nous dit tout (ou presque) sur la petite musique qui retentit en chacun de nous lorsqu’on devient amoureux, sur la séduction, le couple, la recherche du plaisir, l’assouvissement des fantasmes... bref, sur l’art d’aimer!

Réalisateur: Emmanuel Mouret | Dans les salles du Québec le 27 janvier 2012 (K-Films Amérique)

Le cinéma d’Emmanuel Mouret ne ressemble qu’à lui même, et ce n’est pas L’art d’aimer qui démentira cette affirmation. On y retrouve son goût pour les marivaudages, la fantaisie, les rythmes enlevés ainsi que la présence de Frédérique Bel, comme toujours délicieuse. Pourtant, son cinéma semble amorcer un petit changement dans la continuité: son envie d’omniprésence s’estompe (il ne s’attribue ici qu’un rôle mineur), sa mise en scène s’affine et se fait plus élégante, son texte se fait plus maîtrisé… Malheureusement, toutes ces qualités ne trouvent ici pas le terreau idéal pour s’épanouir pleinement, puisque L’art d’aimer est un film à sketches, et comme c’est souvent le cas dans ce genre d’exercice, certains segments sont nettement supérieurs à d’autres. Si l’ensemble reste très plaisant, il nous faut admettre que ce manque de cohérence finit par nuire au film. Cela ne nous empêchera tout de même pas de conseiller L’art d’aimer aux amateurs d'Emmanuel Mouret, qui retrouveront probablement avec plaisir le charme caractéristique de ses films.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon