17 filles **½

17 février 2012

Dans la ville portuaire de Lorient en Bretagne, une jeune lycéenne (Louise Grinberg) tombe enceinte. Emportées par un mélange d’utopie et de rejet de la petite vie terne de leurs parents, plusieurs de ses camarades suivent son exemple.

Réalisatrices: Delphine et Muriel Coulin | Dans les salles du Québec le 17 février 2012 (Axia Films)

Pour leur premier long métrage, Delphine et Muriel Coulin s’inspirent d’un fait a priori improbable survenu il y a quelques années au États-Unis. Ce point de départ leur a permis d’aborder divers sujets comme le désœuvrement dans une ville où il n’y a pas grand chose à faire, le choc des générations ou encore l’idéalisme adolescent qui tend à faire se confondre désir de prendre en main son destin et irresponsabilité. Si les sœurs Coulin ne jugent jamais leurs héroïnes (ni leurs parents), se montrant ainsi particulièrement respectueuses de chacun, elles se laissent malheureusement souvent déborder par l’ambition de leur démarche et par le nombre de leurs protagonistes. Elles ne parviennent donc pas à conférer une crédibilité à chaque fille, ni à créer un groupe cohérent capable de se substituer à la somme des individualités. Cela empêche le film de toucher à son but, ce qui est particulièrement regrettable car les réalisatrices témoignent de réelles qualités de mise en scène. Elles se montrent attentives à leurs personnages et savent parfaitement exploiter la belle photo de Jean-Louis Vialard. Cela est insuffisant pour compenser les faiblesses de 17 filles, mais ne nous retire pas la conviction que les sœurs Coulin sont des cinéastes à suivre...
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon