Big Miracle (Le grand miracle) *½

3 février 2012

Un journaliste (John Krasinski) en poste dans une petite ville d’Alaska fait la découverte de trois baleines prisonnières des glaces. Cette nouvelle entraine la venue d’un groupe composé de journalistes (Kristen Bell, Andrew Daly), d’une environnementaliste (Drew Barrymore) et d’un magnat du pétrole (Ted Danson).

Réalisation : Ken Kwapis | Dans les salles du Québec le 3 février 2012 (Universal Pictures)

Big Miracle, du réalisateur Ken Kwapis (He’s just not that into you) est un film qui tente d’unir (naïvement) tous les individus impliqués dans la sauvegarde des baleines. Ainsi, malgré les différences qui séparent la communauté autochtone qui veut suivre ses traditions, les journalistes qui flairent le gros coup, le dirigeant d’une compagnie pétrolière qui cherche à redorer son image, une activiste des plus dévouées ou les membres d’un équipage soviétique, tous s’unissent dans l’intérêt commun. La dimension politique du film se noie rapidement dans le portrait trop simpliste que brosse le réalisateur de chacun de ces groupes. En cherchant à éviter tout conflit qui ne pourrait être résolu, le film propose une recette du bonheur (ou de la victoire) par l’union de forces contraires, et ce, dans la plus grande facilité. Ce qui aurait pu donner lieu à une histoire attachante sombre dans une abondance de scènes qui frôlent le pathétisme, surtout lorsqu’on assiste au cirque médiatique qui entoure le sauvetage. Drew Barrymore est sur le pilote automatique dans son rôle d’activiste de Greenpeace alors que John Krasinski et le nouveau venu Ahmaogak Sweeney offrent au film ses moments les plus plaisants.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon