Dr. Seuss’ the lorax/ Le Lorax *

2 mars 2012

Dans une ville privée de toute nature, un jeune garçon fait la promesse de trouver un arbre à la fille de ses rêves. Malgré l’interdiction en vigueur, il quitte la ville pour rencontrer un vieil ermite qui connaîtrait le secret lié à la disparition de la végétation.

Réalisateurs : Chris Renaud et Kyle Balda | Dans les salles du Québec le 2 mars 2012 (Universal Pictures)

Adapté de la courte nouvelle du Dr. Seuss (The Lorax) publiée en 1971, le film de Chris Renaud (Despicable Me) et Kyle Balda trahit l’essence originale de la nouvelle qui brillait par sa simplicité. Ciblant un public très jeune dont il semble vouloir constamment exploiter le déficit d’attention en le bombardement d’images, de numéros musicaux exubérants et de couleurs luxuriantes, The Lorax est une œuvre qui déçoit grandement. En voulant à tout prix se poser en défenseur des vertus d’une cohabitation harmonieuse entre les hommes et la nature, le propos est contredit par les moyens employés. Le scénario s’éloigne de l’œuvre du Dr.Seuss en nous livrant un message axé sur le succès, message des plus navrants. Il est dommage de constater que les personnages ne font preuve d’aucune initiative, et que le rythme interdit toute réflexion. Ainsi, même la décision finale (la collectivité s’accorde pour un retour de la cohabitation avec la nature) est prise sur un coup de tête. Pour un adulte doté du moindre sens critique, The Lorax est un film frustrant.
Si vous souhaitez faire découvrir Le Lorax à vos enfants, lisez-leur plutôt la nouvelle, toujours très belle, qui pousse le lecteur à poser un regard sur son propre rapport à la nature.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon