La délicatesse **

27 avril 2012

À la suite du décès tragique de son mari (Pio Marmaï), Nathalie (Audrey Tautou) se plonge dans le travail. Des années passent et un jour, sur un coup de tête, elle embrasse langoureusement un collègue de travail, Markus (François Damiens), un suédois au physique peu avantageux. Malgré les craintes de Nathalie, Markus lui redonnera l’envie d’aimer.

Réalisation : David et Stéphane Foenkinos | Dans les salles du Québec le 27 avril 2012 (Les Films Seville)

La délicatesse est une adaptation du roman du même nom de David Foenkinos (qui réalise le film avec son frère Stéphane). Si le roman arrivait (comme c’est souvent le cas) à traduite l’intériorité riche de ses personnages, le passage à l’écran est plutôt difficile. En effet, tous les sentiments secrets des personnages sont révélés de façon si appuyée qu’il est difficile d’apprécier le film pour ce qu’il est. De plus, le dévoilement des émotions est fait à travers des monologues intérieurs tellement fidèles à ce que l’on voit à l’écran que le manque d’inspiration à la réalisation se fait constamment sentir. Il n’y a donc rien de délicat dans la mise en scène souvent maladroite qui tente par tous les moyens d’éviter toutes les zones mystérieuses qui pourraient naître de certaines situations, pourtant intéressantes au départ. Toutefois, l’un des points positifs du film vient principalement de la performance des acteurs. Si Audrey Tautou est égale à elle-même, c’est François Damiens qui vole tous les regards. Son interprétation d’un homme suédois en exil insuffle au film ses rares moments de purs délices.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon