L’incrédule ***

10 août 2012

Thomas (Marcelo Arroyo) et Sofia (Marcela Pizarro) rencontrent par hasard Luisa (Francesca Barcenas) et Mariano (Claudio Caceres), récemment arrivés à Montréal et trouvant difficilement leurs marques. Ils décident de monter ensemble la première agence montréalaise de Charuflauta… qui n’est pas seulement un mystère pour le lecteur de ces lignes!

Réalisateur: Federico Hidalgo | Dans les salles du Québec le 10 août 2012 (Atopia)

L’incrédule est un film lent, très lent! Le débit des dialogues est faible, les plans généralement fixes, les scènes relativement longues et il ne s’y passe pas grand-chose! Mais lent ne veut pas forcément dire ennuyeux. Ce qui permet à L’incrédule de ne pas l’être, c’est le saugrenu : un geste hésitant, un regard déplacé ou une sonnette qui retentit trop tôt viennent empêcher que l’ennui s’installe, en nous rappelant constamment que le film regorge d’humour. Certes, ce genre d’humour ne provoque pas l’hilarité, mais il est toujours délicieusement décalé, proche de l’absurde et toujours aussi imprévisible que l’enchainement des très rares événements. Car répétons- le, il ne se passe pas grand-chose dans L’incrédule, si ce n’est deux ou trois choses qui, avec un humour qui ne touchera probablement pas tout le monde (et avec un rythme qui prend le risque de déplaire), nous parle d’imprévu, de mélancolie, de cafards et de Charuflauta, même si personne ne semble savoir de quoi il s’agit vraiment!
Quoi que...
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon