Snitch (L'infiltrateur) ½

22 février 2013

Lorsque l’honnête dirigeant d’une petite entreprise de construction (Dwayne Johnson) voit son fils injustement condamné à trente ans de prison pour une affaire de trafic de stupéfiant, il se bat pour obtenir sa libération et se retrouve à jouer les agents infiltrés.

Réalisateur: Ric Roman Waugh | Dans les salles du Québec le 22 février 2013 (Les films Séville)

Snitch nous propose trois films en un. Il commence en effet comme un drame familial (le fils d’un couple divorcé se voit condamné à l’enfer de la prison pour un crime qu’il n’a pas commis), se prolonge comme un film d’infiltration (le père, humble et honnête entrepreneur au physique d’agent des forces spéciales, se la joue undercover comme s’il avait fait ça toute sa vie et finit par faire tomber un cartel de drogue presque à lui tous seul) et se clôt en film d’action (avec poursuites et tonneaux de semi-remorques s’il vous plaît).
Comme le scénario est laborieusement construit et jamais crédible, que les dialogues sont à l’avenant, que Dwayne Johnson a une expression et demie, que la mise en scène agace et que le prétendu sérieux de l’ensemble ne permet même pas au spectateur de s’amuser au moins un peu, Snitch provoque un ennui prodigieux.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon