Gare du Nord **

22 novembre 2013

Film vu dans le cadre du FNC 2013

Ismaël (Reda Kateb, impeccable) effectue une enquête sociologique dans la Gare du Nord à Paris. Il fait la connaissance de Mathilde (Nicole Garcia), avec qui il sympathise. Il croise aussi régulièrement le chemin de Sacha (François Damiens), à la recherche de sa fille disparue, et de Joan (Monia Chokri)

Réalisatrice: Claire Simon | Dans les salles du Québec le 22 novembre 2013 (K-Films Amérique)

La Gare du Nord de Paris n’est rien de moins que la 2eme gare du monde, soit 80.000 m² de superficie. C’est aussi 700.000 voyageurs par jour, de toutes les origines et de toutes les conditions. Avec de tels arguments, ce lieu avait tout pour être un sujet d’étude passionnant et nous sommes vite intéressés par la bonne idée de Claire Simon d’en faire le centre de son film. Pour y parvenir, elle imagine un personnage (Reda Kateb) qui se livre à une étude sociologique de ce “village global au cœur de la ville”, rencontre des personnes de passage, des habitués, ceux qui y travaillent, y glandent ou y trafiquent. La réalisatrice filme le lieu et les gens qui le fréquentent avec un sens aigu de l’observation, en mêlant avec un savant dosage le documentaire et la fiction. Progressivement, nous sentons cette somme d'individus s'agglomérer pour former un tout, nous sentons ce lieu impersonnel devenir passionnant, unique. La gare semble devenir petit à petit ce village global étudié par le sociologue.
Malheureusement, bien avant d’atteindre son but, le film change de direction. Une histoire d'amour improbable vient prendre le dessus, accompagnée de micro-fictions insignifiantes qui viennent réduire à néant les belles promesses du début. Comme si Claire Simon était incapable d'exploiter sa proposition initiale, la gare se transforme en vulgaire décors où évoluent des personnages artificiels sensés animer des intrigues sans intérêt. Claire Simon a beau essayer d'insuffler une petite dose de fantastique à son univers pour lui faire prendre un nouveau cap, rien n'y fait. Ni cette nouvelle orientation, ni le point de départ prometteur n’empêchent Gare du Nord de tomber à plat! C’est bien dommage car la proposition était ambitieuse et Claire Simon a su prendre des risques. Ils resteront malheureusement vains!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon