Bethlehem ***

4 avril 2014

Sanfur, un jeune Palestinien dont le frère Ibrahim joue un rôle important dans une organisation terroriste, est également informateur pour les services secrets israëliens. Pourra-t-il continuer à jouer ce double jeu très longtemps?

Réalisateur: Yuval Adler | Dans les salles du Québec le 4 avril 2014 (Métropole Films Distribution)

Après Omar, Métropole films a la bonne idée de continuer son exploration du conflit isarélo-palestinien en nous proposant avec Bethlehem un film complémentaire. Ici encore, le réalisateur semble avoir eu la volonté de ne pas se positionner d’un côté ou de l’autre. Cependant, contrairement à Oscar (drame social sur fond d’activisme), nous sommes ici en plein thriller où se côtoient deux milieux opposés: les services secrets d’une part et différentes formes de résistance de l’autre, avec l'indicateur entre les deux.
Pour son premier long métrage, Yuval Adler n’a pas choisi un sujet facile. Il parvient cependant de manière relativement convaincante à rendre plausibles les interactions entre différents personnages dans un milieu particulièrement complexe. Son refus du manichéisme est pour beaucoup dans cette réussite: les actions de chacun sont compréhensibles et les deux protagonistes principaux (le flic et l’indic), ayant d’une manière ou d’une autre un pied dans chaque camp, sont irrémédiablement entraînés dans une spirale de trahison qu’ils ne peuvent plus maîtriser. Habilement, Yuval Adler passe d’un univers à l’autre sans pour autant oublier les éléments de la vie privée de chaque protagoniste et sans jamais se perdre dans une intrigue qui semble nous conduire de manière implacable vers la seule fin que ce genre de situation peut produire.
Bien écrit et solidement mené, ce premier film est à voir avec la même attention que Yuval Adler est à suivre!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon