Dawn of the Planet of the Apes (L'aube de la planète des singes)  ***

11 juillet 2014

Dawn of the Planet of the Apes nous conduit une vingtaine d'années après le déclenchement d'un virus qui a décimé la population humaine. Les singes et les survivants humains vivent en vase clos, chacun ignorant la présence de l'autre... jusqu'au jour où la rencontre entre les deux espèces aura des conséquences désastreuses.

Réalisation : Matt Reeves | Dans les salles du Québec : Le 11 juillet 2014 (20th Century Fox)

C'est avec un certain étonnement que l'on constate que cette nouvelle mouture, basée sur le roman de l'écrivain Pierre Boulle,  offre un divertissement plus que satisfaisant. Le réalisateur parvient à jongler habilement avec des éléments dramatiques qu'il propose de façon simple et rafraîchissante. Il n'avait pourtant pas la tâche facile.
Tous les personnages, autant humains qu'animaux, nous sont présentés comme étant des grands blessés émotifs (ils ont tous perdu un être cher). Cependant,  le scénario évite avec une certaine maîtrise les débordements de bons sentiments. Reeves et son équipe de scénaristes nous ont ainsi concocté une histoire qui ne s'appuie pas lourdement sur les multiples deuils qu'auront à faire leurs personnages, mais plutôt sur leur instinct de survie. 
Au niveau de la mise en scène, le réalisateur s'en tire de façon respectable. Il nous livre un film d'action certes,  mais qui trouve sa force à travers un rythme plus lent. D'ailleurs, les scènes d'actions ne sont pas placées gratuitement dans le but de garder l'attention constante d'un spectateur en quête d'émotion forte. Le film met surtout l'accent sur la vie en communauté, l'importance de la famille et sur le fait qu'au contact de l'autre, notre vraie nature est révélée.
Accordons pour finir une mention spéciale aux effets visuels, forts réussis.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon