Earth to Echo ***

2 juillet 2014

Trois adolescents découvrent un extraterrestre dans un désert près de chez eux et l’aident à retourner chez lui.

Réalisateur : Dave Green | Dans les salles du Québec le 2 juillet 2014 (Les Films Séville)

Les premières impressions ne sont pas toujours les bonnes. Surtout pour un film comme Earth to Echo qui suit la mode du film fauché (avec une caméra qui participe à l’action comme dans Blair Witch Project, Chronicle et autres Afflicted) tout en multipliant les clins d’œil aux « classiques » enfantins des années 80 (E.T., The Goonies, Batteries Not Included, Mac and Me, etc.).
Il faut donc un certain temps pour bien se positionner face à ce projet à la fois contemporain et rétro. Cela devient plus aisé en fermant les yeux sur les clichés et les invraisemblances qui ponctuent le récit et en s’attardant à l’histoire. Oui, il y a une entité extraterrestre trop mignonne façon WALL-E, des méchants stéréotypés et un fil dramaturgique qui ressemble beaucoup à celui du superbe The Iron Giant. Mais il y a aussi de belles leçons sur l’amitié et sur la difficulté de faire ses adieux, un discours engagé sur l’appartenance et un autre sur la résistance. Le tout n’est peut-être pas amené très subtilement, mais le public cible (des enfants âgés entre six et 13 ans) n’y verra que du feu. Cela est d'autant plus vrai que l’interprétation d’ensemble est charmante à souhait, que les larmes succèdent aux rires et que la réalisation de Dave Green finit par surprendre lors de quelques scènes d’action impressionnantes.
Moins mémorable qu’un Super 8, Earth to Echo s’avère malgré tout un projet intéressant et nettement plus recommandable que les Transformers et Tammy, qui ont récemment envahi les écrans de cinéma.
Des jeunes cinéphiles vont être comblés!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon