Magic in the Moonlight (Magie au clair de lune) ***

8 août 2014

Dans les années 20, dans le sud de la France, un magicien reconnu (Colin Firth) se voit confier la charge de démasquer une médium américaine accusée de charlatanisme (Emma Stone).

Réalisateur: Woody Allen | Dans les salles du Québec le 8 août 2014 (Métropole)

Le point de départ du dernier film de Woody Allen est celui d’une comédie romantique tout ce qu'il y a de plus classique: deux personnages que tout oppose se rencontrent et s’attirent malgré l’évidence. Colin Firth incarne en effet un magicien misanthrope qui sait pertinemment que derrière chaque tour de cache un truc, alors qu’Emma Stone est une jeune médium pleine de compassion pour ceux qui l’entourent. Pour compléter le tableau, chacun semble promis à un autre qui remplit tous les critères pour devenir le conjoint idéal.
Bien évidement, comme dans toute comédie romantique qui se respecte, l'issue est prévisible, mais cela importe peu: ce qui compte est surtout le chemin qui va permettre aux protagonistes de comprendre ce que le spectateur sait déjà dès leur première rencontre (ils sont faits l’un pour l’autre). Dans ce domaine, nous devons admettre que Woody Allen fait ce qu'il faut. Les dialogues sont savoureux, les acteurs semblent prendre beaucoup de plaisir à incarner leurs personnages, l’ambiance Côte d’Azur des années 20 est très rafraîchissante et le tout est dirigé avec l'indéniable métier d’un cinéaste qui semble assumer les codes du genre au point de rendre toute pseudo-surprise prévisible.
Il agrémente certes le tout d’une petite réflexion volontairement légère et sans prétention sur le sens de la vie, qui semble d’ailleurs aussi convenu que le reste, mais c’est justement cette somme de conventions qui finit par conférer à ce Magic in the Moonlight un charme presque enivrant.
Si le dernier Allen ne restera pas comme une oeuvre marquante dans la carrière du cinéaste, il n’en demeura pas moins un divertissement estival des plus plaisants… à condition de le voir pour ce qu’il est: un Woody Allen mineur.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon