Mommy ****

19 septembre 2014

Une femme d’âge mûr malgré ses allures d'éternelle adolescente (Anne Dorval) vit avec un fils violent et incapable de communiquer (Antoine-Olivier Pilon). Le hasard du voisinage met sur leur chemin une femme bègue et mal dans sa peau (Suzanne Clément, SUBLIME). Une relation particulière va se nouer entre eux.

Réalisateur: Xavier Dolan | Dans les salles du Québec le 19 septembre 2014 (Séville)

Xavier Dolan a beau être décrit par certains (ici et ailleurs) comme le petit génie du cinéma québécois, nous devons bien avouer que depuis Les amours imaginaires, nous attendions un film susceptible de confirmer ces dires!
Avec ce Mommy, il parvient enfin à conserver tout ce qui pouvait faire la force de son cinéma (sa jeunesse, sa fougue, ses fulgurances pop) sans être perverti par un nombrilisme qui prenait bien trop souvent le dessus sur ses films.
Ici, ce qui compte avant tout, ce sont les personnages… interprétés par trois acteurs qui nous livrent des prestations magistrales (avec une mention spéciale à Suzane Clément, d’un jeu d’une subtilité exemplaire). Ils parviennent sans peine à faire tenir un scénario qui aurait pu facilement déraper, même si le mérite de la réussite de ce Mommy revient aussi bien évidemment à la mise en scène de Xavier Dolan. À l’exception d’une petite scène de cinq minutes qui va un peu trop dans le pathos, il parvient à maintenir son film sur la corde raide d’un bout à l’autre en multipliant les prises de risques formelles, mais sans jamais faire basculer le film vers certains excès (ou facilités) passés. Encore plus fort, il se permet un travail sur le format de l’image qui avait tout pour être (au mieux) un concept peu inspiré ou (au pire) une insupportable afféterie auteurisante. Contre toute attente, sa prise de risque fonctionne à merveille et les variations de cadre, rares et utilisées à bon escient, sont toujours au service de sa narration.
Au final, Dolan signe avec Mommy son film le plus intelligent, le plus délicat, le plus maîtrisé… en un mot son meilleur! Maintenant, il ne nous reste plus qu’à espérer que le jeune réalisateur garde les pied sur terre et ne se laisse pas étouffer en prenant son énorme talent pour du génie.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon