L'enlèvement de Michel Houellebecq ***½

3 avril 2015

Film vu dans le cadre du FNC 2014

L'écrivain Michel Houellebecq (lui-même) est enlevé par une équipe de bras cassés. Les geôliers qui composent le reste des malfaiteurs ne sont guère plus professionnels.

Réalisateur: Guillaume Nicloux | Dans les salles du Québec le 3 avril 2015 (Funfilm)

En 2011, à l’occasion de la promotion de son livre La carte et le territoire, l’écrivain Michel Houellebecq a disparu de la circulation pendant une semaine! Les rumeurs les plus folles ont commencé à circuler alors que l’écrivain était en réalité dans sa résidence espagnole, sans cellulaire ni internet, c’est-à-dire complètement déconnecté du monde!
À partir de ce non-événement, le cinéaste Guillaume Nicloux a imaginé ce qui aurait pu arriver si l’écrivain avait réellement été enlevé.
Pour jouer le rôle de Houellebecq, il a tout simplement décidé de prendre le principal intéressé, ce qui donne immanquablement au film des allures de docu-fiction, même si le réalisateur prend intelligemment le parti de s’en éloigner de plus en plus. Non seulement en effet il ne fait rien pour rendre plausible la situation décrite, mais en plus, il fictionnalise Houellebecq en le caricaturant ou en le plaçant au cœur d’événements qui ne lui correspondent pas particulièrement (une initiation aux sports de combat avec un gitan qui fait probablement le triple de son poids ne semble pas être une activité typiquement houellebecquienne!). En mettant en scène Houellebecq comme un personnage de fiction, il continue le travail de l’écrivain (qui n’avait pas eu peur de décrire son propre assassinat dans La carte et le territoire). Il lui permet également (et surtout) de nous livrer une autre facette de lui même. C’est en effet en jouant la fiction, c’est à dire en surjouant son personnage public, qu’il parvient à se libérer et à nous permettre d’entrevoir une partie plus intime de sa personnalité.
Que vous aimiez ou non Houellebecq, cet étrange film est donc à voir absolument. Non seulement il participe intelligemment à la réflexion sur les relations entre le réel et la fiction… mais surtout, il vous permettra de passer un moment irrésistiblement drôle! En effet, il ne faudrait pas que ce qui précède face oublier l’aspect le plus important du film: L’enlèvement de Michel Houellebecq est avant tout une comédie amusante d’un bout à l’autre et peuplée de personnages aussi irrésistibles que hauts en couleur (pour faire face à Houellebecq, il fallait bien ça!).
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon