Hippocrate ****

19 décembre 2014

Critique rédigée dans le cadre du festival Cinemania 2014

Benjamin (Vincent Lacoste), étudiant en médecine, décide de faire son internat dans le service dirigé par son père. Confronté à un milieu de travail éprouvant, il trouve un soutien en la personne d'Abdel (Reda Kateb), un «faisant fonction d'interne» en provenance d'Algérie.

Réalisateur: Thomas Lilti | Dans les salles du Québec le 19 décembre 2014 (Funfilm)

Thomas Lilti, comme le personnage principal de son film, est médecin de formation et fils de médecin. De plus, il a choisi comme lieu de tournage d'Hippocrate l’hôpital où il pratiquait jadis. Il a de surcroît été formé par deux médecins étrangers, dont l'importance dans les hôpitaux français est ici mise de l’avant par l’intermédiaire du personnage magistralement interprété par Reda Kateb.
Ces éléments donnaient bien évidemment d’emblée au réalisateur de sérieux arguments pour bien aborder son sujet et pour restituer parfaitement l'ambiance des lieux. Cependant, il ne suffit pas de bien connaître un univers pour réussir un film. Il faut avant tout pouvoir lui donner forme. Cela passe en premier lieu par un scénario solide. À ce titre, Hippocrate est exemplaire: immersion du personnage dans son nouveau milieu, interaction avec ses collègues, relation avec les patients, drames inhérents à ce genre d’établissement, difficultés financières du milieu hospitalier... tout y passe, sans jamais ressembler à une suite de passages obligés, mais au contraire avec une fluidité étonnante. Tout est si parfaitement écrit que rien ne semble construit; tout semble même se dérouler sous nos yeux avec l'évidence du réel.
L'autre élément indispensable passe par la mise en scène: à la fois juste et sensible, elle nous permet de voir un monde qu'il ne nous avait rarement été permis de voir de cette façon. Elle nous aide par son sens de l’observation à comprendre un métier, les dérives festives des internes (probablement la seule façon de faire face à leur nouvel environnement), mais aussi des sujets qui nous concernent tous comme par exemple le rapport à la mort imminente, à la souffrance, aux décisions à prendre.
Sans jamais nous imposer un point de vue ou se livrer à des raccourcis faciles, Lilti se permet même de nous offrir quelques scènes émotivement d'autant plus fortes qu'elles sont filmées avec une retenue et une justesse bouleversantes.
Hippocrate, sous ses allures de film d'hôpital qui commence comme une petite comédie initiatique, est bien plus que cela: à la fois le portrait d'un homme, d'un milieu, d'un corps de métier… mais aussi une source d’interrogations passionnantes. 
Un grand film, tout simplement!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon