Mission: Impossible - Rogue Nation ***

31 juillet 2015

Suite à la dissolution de l’ IMF, Ethan Hunt (Tom Cruise) se retrouve seul pour affronter le Syndicat, une organisation secrète formée d’agents hyper entraînés. Il reprend vite contact avec son équipe pour l’aider dans sa tâche… et s’allie avec la charmante Ilsa Faust, une ancienne agent britannique (Rebecca Ferguson), dont les véritables intentions sont cependant incertaines.

Réalisateur: Christopher McQuarrie | Dans les salles du Québec le 31 juillet 2015 (Paramount)

Dès les premières minutes, le producteur / acteur / superstar Tom Cruise nous prouve que malgré la cinquantaine, il n'est pas là pour rigoler et s'accroche (sans truquage!) à la carcasse d'un avion en phase de décollage. Voilà de quoi craindre le pire, surtout quand on sait que le réalisateur de ce nouvel épisode de la franchise MI n'est autre que Christopher McQuarrie, qui avait réalisé avec Jack Reacher une véritable opération promotionnelle au service des talents du toujours jeune et athlétique Tom Cruise.
Heureusement, nous comprenons rapidement que Tom Cruise n'est pas ici considéré comme le seul intérêt du film. Malgré nos craintes, il n’y en a donc pas que pour le Fan Club du beau Tom, mais pour tout le monde! Nous avons en effet droit à une intrigue d'espionnage comportant sa dose de rebondissements, une petite touche comique (Simon Pegg), une touche sexy (Rebecca Ferguson, qui n'a cependant pas peur de distribuer des coups au besoin), des scènes de bagarre (à mains nues, avec des couteaux, sur des passerelles de service de salle de spectacle, etc.), du suspens sous-marin en apnée, des poursuites (en voiture et à moto), des inventions technologiques... Bref, il y en a pour (presque) tout le monde!
Cela pourrait cependant finir par lasser à force de frôler le trop plein, mais heureusement, Christopher McQuarrie ne s'en sort pas mal du tout. Non seulement il fait ce qu'on attend de lui mais il dépasse même parfois un peu le minimum requis (la poursuite est vraiment très réussie), voire beaucoup (la séquence de l'Opéra de Vienne, parfaitement menée).
Au final, MI:5 n’est certes pas un film inoubliable, mais il en donne au spectateur pour son argent. Si le résultat est sans grande surprise, il est parfaitement exécuté… ce qui est déjà beaucoup!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon