The Man from U.N.C.L.E. (Des agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E.) **½

14 août 2015

Durant la guerre froide, un agent russe (Armie Hammer), un agent américain (Henri Cavill) ainsi qu'une jeune mécanicienne allemande (Alicia Vikander) s'unissent pour retrouver une arme nucléaire.

Réalisateur : Guy Ritchie | Dans les salles du Québec le 14 août 2015 (Warner Bros)

Comme à son habitude, Guy Ritchie cherche à en mettre plein la vue au spectateur. Le réalisateur anglais signe un film à la mise en scène soignée, comportant une trame musicale réussie qui s'incorpore parfaitement à l'action. Toutefois, le scénario cosigné par Ritchie est des plus convenus pour un film d'espionnage. Dès le départ, les bons et les méchants sont si bien définis que les quelques revirements de situation se déroulent sans créer de surprise.
De plus, le charisme de Cavill ne passe pas toujours très bien à l'écran. Par conséquent, son personnage d'agent secret le jour et de Don Juan le soir ne convainc pas totalement. Cependant, ce sont ses interactions avec l'agent rival interprété par Armie Hammer qui valent le détour. C'est d'ailleurs celui-ci qui vole la vedette dans le rôle d'un agent russe qui n'est pas tout à fait en phase avec ses émotions.
The Man from U.N.C.L.E. nous donne parfois l'impression que le film est construit comme le premier épisode d'une franchise et que certains éléments ont été remis à plus tard (principalement dans le développement des personnages). Malgré toutes ces faiblesses, plusieurs scènes réussissent à capter l'attention. Les dialogues grivois (avec une touche d'humour homo-érotique au second degré) feront souvent sourire. Les amateurs d'humour anglais seront ravis.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon