En bref: Goodnight Mommy ** / The Green Inferno *½

25 septembre 2015

Dans les salles du Québec le 25 septembre 2015

Goodnight Mommy (Ich seh, Ich seh) **
Une idée intéressante et de très belles qualités visuelles, mais une mise en place maladroite et des problèmes d'écritures constants. De plus, lorsque le film sombre dans l'horreur, il semble davantage le faire par envie de choquer un public de festival (peut-être attiré par le nom d’Ulrich Seidl, producteur du film) que par cohérence dramatique.
Severin Fiala et Veronika Franz ont visiblement du talent. Nous aurions préféré qu’ils le mettent au service de leur film au lieu de l’utiliser pour faire parler d’eux par tous les moyens!
(L’avis de la rédaction: Lanlo: ** | Gignac: ** | Bouchard: **½)

The Green Inferno *½
La première partie de ce film réalisé par Eli Roth laisserait presque espérer une réflexion sur l’activisme et sur le rapport des Américains au reste du monde. Malheureusement, le tout est très laborieux et interminable.
Dans la deuxième partie, lorsque les cannibales s'emparent des jeunes idéalistes manipulés par leur leader charismatique, nous espérons enfin que le film décolle, mais en vain. Il y a quelques bonnes idées ici et là, mais l'écriture est trop paresseuse et l'humour trop pitoyable pour nous satisfaire.
Au final, nous retiendrons surtout de ce Green Inferno 1h40 d'ennui.
(L’avis de la rédaction: Lanlo: *½ | Gignac: *½ | Maltais: **½)
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon