Le Tout Nouveau Testament ***

9 octobre 2015

Film vu dans le cadre du FNC 2015 (Film d'ouverture)

Non seulement Dieu existe, habite à Bruxelles, est interprété par Benoît Poelvoorde... mais en plus sa fille de 10 ans envoie par texto les dates de mort de l'humanité tout entière et se met en tête de trouver six apôtres pour prendre la relève de son grand frère JC.

Réalisateur: Jaco Van Dormael | Dans les salles du Québec le 9 octobre 2015 (Axia)

L’idée de départ du nouveau film de Jaco Van Dormael est aussi amusante que difficile à gérer, mais fort heureusement, le réalisateur belge trouve souvent le ton juste. Le personnage de Dieu, réduit à un personnage de comédie ridiculisé durant tout le film, est en effet intelligemment contrebalancé par celui de sa fille, qui apporte un certain idéalisme faisant étrangement très bon ménage avec l'humour ambiant. Pour sa part, l’envoi généralisé de textos autorise certaines scènes ou lignes de dialogues assez touchantes au milieu d'autres beaucoup plus drôles, ce qui permet au film d'avoir une portée insoupçonnée en incitant le spectateur à ouvrir les yeux sur sa condition et son existence.
Comme Jaco Van Dormael fait cependant plus une farce qu'une fable philosophique, cet élément ne prend jamais le risque d’être trop prétentieux ou maladroit et laisse vite la place à un petit délire où se côtoient plein de bonnes idées, de belles trouvailles, des acteurs tous impeccables... mais aussi des maladresses. À ce titre, le choix de l'amant du personnage interprété par Catherine Deneuve n'est peut-être pas le plus pertinent, ni le personnage de la femme de Dieu (interprétée par Yolande Moreau, encore plus imbécile heureuse que d'habitude). De plus, en délaissant définitivement la petite dose de fable philosophique au profit de la farce outrancière Jaco Van Dormael passe complètement à côté de sa fin en la poussant un peu trop vers le ridicule.
Ces faiblesses nuisent au film et laissent l’impression qu'avec les même éléments un peu mieux canalisés, Le Tout Nouveau Testament aurait pu être nettement supérieur... Mais en raison des nombreuses bonnes idées qui parsèment le film, nous n’avons pas envie de trop faire la fine bouche. À défaut d'être parfait, le résultat demeure en effet particulièrement plaisant!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: ***
Martin Gignac: ***
Miryam Charles: **½
Olivier Maltais: ***½
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon