The 33 **

13 novembre 2015

Suite à l’effrondrement d’une mine au Chili, trente-trois hommes se retrouvent prisonniers sous terre.

Réalisation: Patricia Riggen | Dans les salles du Québec le 13 novembre 2015  (Warner)

Basé sur des faits réels qui sont survenus en 2010, The 33 de la réalisatrice Mexicaine Patricia Riggen, se veut un vibrant hommage au courage et à la persévérance humaine. À l'époque, cette histoire avait fait le tour du monde. C'est d'ailleurs la mission de sauvetage, telle une course contre la montre, qui se retrouve au cœur du scénario. Alors que les jours passent la tension monte pour les familles, le gouvernement et les mineurs. Cependant, une présentation peu inspirée des personnages principaux ainsi qu'un montage vaguement soutenu nous empêchent de ressentir l’empathie souhaitée.
Le ton emprunté dans le scénario et à travers la direction d’acteurs oscille étrangement entre comédie burlesque et mélodrame à grand déploiement. La lutte pour la survie ainsi que le déchirement des familles sont si mal véhiculés que l'on arrive pas, en tant que spectateur, à saisir l’ampleur du drame. De plus, la réalisatrice fait fi de tout ce qui pourrait troubler ou déranger. La souffrance des mineurs et de leurs proches s’en trouve diminuée.
Toutefois, il est amusant de voir et entendre Juliette Binoche et Gabriel Byrne s’approprier l’accent chilien. Si l'on passe outre le choix de faire s'exprimer les acteurs en anglais avec un lourd accent chilien, le film pourra tout de même être vu comme une ode à la vie. Une ode qu'on qualifiera de naïve et remplie de bons sentiments.
Au final, The 33 ne fait qu'effleurer la surface d'un événement qui aurait mérité d'être traité avec plus de profondeur et de sensibilité. 
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: **
Martin Gignac: **
Sébastien Veilleux: **
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon