Victor Frankenstein **

25 novembre 2015

Suite à une rencontre fortuite avec un scientifique, un jeune homme marginal voit sa vie transformée lorsqu'il est amené à collaborer à un projet qui pourrait révolutionner le monde.

Réalisation : Paul McGuigan | Dans les salles du Québec : Le 25 novembre 2015 (20th Century Fox)

Nous connaissons tous l'histoire de Frankenstein. Certains ont lu le roman original, d'autres ont vu les différentes adaptations cinématographiques. On se demandait donc comment cette nouvelle version signée Paul McGuigan (Lucky Number Slevin) allait nous replonger dans l'univers tragique et inquiétant de Mary Shelley.
Les intentions du réalisateur et du scénariste sont des plus honorables. Mettre en scène le lien très fort qui unit le docteur Frankenstein et son fidèle associé Igor pouvait amener à réfléchir sur la complexité des relations humaines. Dans les rôles du docteur et de l'associé, James McAvoy et Daniel Radcliffe, toujours excellents, livrent des performances aussi inspirées que crédibles. Pourtant, une mise en scène claustrophobe qui dépend trop souvent des effets spéciaux nous force à penser que le théâtre aurait été plus intéressant pour ce type de scénario.
De plus, le ton pince-sans-rire et parfois grivois se prête mal à certaines scènes. Le film, qui gravite constamment entre le drame et la comédie vaudevillesque nous laisse finalement perplexe. D’autant plus que les effets de mise en scène, empruntés aux Sherlock Holmes de Guy Ritchie(scènes d'actions improbables et ralenties à outrance) sont des plus décevants. Finalement, on ne pourra s’empêcher de mettre en doute la nécessité de revisiter cette histoire si complexe de manière si convenue.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon