En bref: Dark Horse **½ / Criminal ½

15 avril 2016

Dans les salles du Québec le 15 avril 2016

Dark Horse **½
Avec Dark Horse, le réalisateur James Napier Robertson utilise plein d’ingrédients qui auraient pu donner un ensemble particulièrement indigeste (la santé mentale, les difficultés sociales, l’importance de se trouver une raison d’être pour ne pas sombrer dans la délinquance, l'adaptation cinématographique de la vie d’une personne exemplaire, etc.). Sa grande force est d’avoir su éviter nombre d’écueils.
Cependant, son Dark Horse ne parvient malheureusement jamais à être la réussite que nous aurions souhaité. Si sa mise en scène est attentive à ses personnages, son scénario a du mal à trouver le bon angle d’attaque et s’éparpille un peu, développant trop certaines scènes inutiles et en survolant d’autres qui auraient méritées plus d’attention.
Du coup, le résultat peine à être totalement crédible, et donc à convaincre. Dommage!
(L'avis de la rédaction : Lanlo : **½ | Gignac : ***)

Criminal ½
Après avoir démontré un certain talent avec The Iceman (qui était cependant loin d'être parfait), Ariel Vromen revient avec un film qui bénéficie d'un budget supérieur et de plus de vedettes (Kevin Costner Gary Oldman et Tommy Lee Jones en tête). Malheureusement pour lui (et pour nous), le scénario signé Douglas Cook et David Weisberg est particulièrement affligeant. Multipliant les moments prétendument forts et les inepties avec une efficacité redoutable, il laisse assez rapidement le spectateur sur le carreau, jusqu'à une dernière scène qui réussit l'exploit d'être encore plus ridicule que tout ce qui précède.
La mise en scène, pourtant appliquée, manque tellement de distance par rapport à son sujet qu'elle rend l'ensemble encore plus consternant.
À éviter!!!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon