Arrival (L'arrivée) ***

11 novembre 2016

Suite à la mystérieuse présence de vaisseaux extraterrestres sur Terre, une linguiste (Amy Adams) est engagée par l’armée américaine afin d’entrer en communication avec les nouveaux arrivants.

Réalisateur : Denis Villeneuve | dans les salles du Québec le 11 novembre (Universal)

La carrière américaine du cinéaste Denis Villeneuve poursuit sa belle lancée. Il est d’ailleurs inspirant de constater qu’il parvient à réaliser des films intimes et nuancés à travers le système américain. Un tel sujet, chez un autre réalisateur, aurait été un pari risqué. Arrival trouve pourtant sa légitimité dans sa capacité à maintenir un équilibre. Sans chercher à éblouir le spectateur par des effets spectaculaires, le réalisateur et son équipe créative misent sur les qualités de chacun. La symbiose est perceptible entre les diverses facettes du film.
La somptueuse direction photographique (signée Bradford Young), la trame sonore douce et envoûtante (Jóhann Jóhannsson), le montage sobre et intelligent ainsi que le jeu des acteurs vont tous en ce sens. Et que dire d’Amy Adams qui porte cette histoire sur ses épaules d’une manière si naturelle qu’elle décrochera probablement une nomination aux Oscars pour ce rôle qu’elle tient à la perfection.
Cependant, la structure dramatique n’est pas à la hauteur des ambitions de mise en scène. Bien que le scénario soit fondé sur un destin fragmenté (au rapport poétique entre le temps et la mémoire), sa faiblesse se retrouve dans le dernier tiers. Heureusement, ce n’est pas suffisant pour bouder son plaisir. Le film nous offre un message d’unité entre les nations (très à propos) et surtout une invitation à l’amour. Car si tout était à refaire, en toute connaissance de cause, serions-nous prêts à aimer?
L'avis de la rédaction :

Miryam Charles: ***
Jean-Marie Lanlo: ***
Martin Gignac: ***
Olivier Maltais: ****
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon