Cinemania 2016: Rester Vertical ****

9 novembre 2016

(Réalisateur: Alain Guiraudie)

Avec Rester Vertical, Alain Guiraudie continue de faire preuve d’une certaine radicalité… tout en évitant soigneusement de sombrer dans la provocation facile (malgré de nombreux éléments qui auraient facilement pu être scabreux, mais nous laisserons le spectateur les découvrir par lui-même!).
Une des grandes raisons qui lui permet d’éviter certains pièges est le choix qu’il fait de nous plonger dans un vrai rêve, parfois proche du cauchemar, mais qui n’a rien pour autant d’un rêve de cinéma habituel. La plongée dans cet univers ne se fait pas par l’image ou la lumière («onirique») comme c’est souvent le cas sur les écrans de cinéma. Au contraire, en dehors de rares exceptions, c'est sa logique narrative qui donne à Rester Vertical des allures de rêves. Un homme se déplace en effet du début à la fin, s’arrête rarement (c’est dans ce cas pour porter des gestes significatifs ou échanger avec des gens), passe régulièrement des Cévennes à la Bretagne sans raison, croise régulièrement des gens là où il ne les attend pas, se perd parfois dans des lieux mystérieux, se retrouve face à des situations improbables, semble à la fois totalement égaré et jamais vraiment surpris de ce qui lui arrive et doit trouver le moyen de faire face au grand méchant loup! Tout cela est renforcé par le réalisme de tout le reste, et ce mélange confère au film un ton aussi inhabituel que fascinant. Cela lui permet surtout de suivre sa logique de rêve aux allures bien réelles. Même si certaines choses sont inquiétantes, rien n’est en effet vraiment important, ce qui permet à Guiraudie d'aborder des sujets de société sans les traiter, d’oser montrer l’immontrable, et de mélanger avec force un humour insolent et des thématiques plus graves (mais également de livrer une simple mais pertinente leçon de vie lors des derniers instants).
Narrativement d’une grande rigueur malgré une apparence de grand n’importe quoi, jamais provocateur malgré ses excès, d’une liberté presque indécente, Rester Vertical porte Guiraudie vers des sommets qui nous semblaient inatteignables. Les spectateurs sensibles devront toutefois s’abstenir… ou se souvenir de leurs rêves. C’est probablement à ça qu’ils ressemblent. Si ce n’est pas le cas, ils doivent être bien mornes!
L'avis de la rédaction :

Jean-Marie Lanlo: ****
Martin Gignac: ***½
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon