A Monster Calls (Quelques minutes après minuit) **½

6 janvier 2017

Un jeune garçon, dont la mère est gravement malade, fait la rencontre d’un mystérieux monstre aux premiers coups de minuit.  

Réalisateur : Juan Antonio Bayona | dans les salles du Québec le 6 janvier (Universal)

Avec une certaine sensibilité, le scénario explore la détresse d’un jeune garçon qui devra affronter sa plus grande peur (la perte de sa mère). Sa rencontre avec le monstre (interprété avec brio par Liam Neeson) sera le point de départ de sa quête intérieure. A Monster Calls parvient habilement à naviguer entre le réalisme d’une situation tragique et sa matérialisation fantastique.  
Le film comporte plusieurs qualités (de la performance solide des acteurs aux effets visuels réussis). Cependant, le scénario s’éparpille en délaissant la relation mère-fils pour aborder d’autres problématiques. D’une mère mourante à un père absent en passant par de l’intimidation à l’école, le personnage principal ne semble avoir aucun répit. L’insistance avec laquelle on nous présente sa vie quasi misérable finit par sembler un peu lourde. De plus, les histoires que lui raconte le monstre chaque nuit manqueront probablement de profondeur pour un public adulte.  
Toutefois ces histoires comportent des éléments importants qui seront susciter la réflexion chez les plus petits. Et qui sait, il n’est jamais trop tard pour apprendre à affronter ses peurs.
Le film nous offre une belle leçon sur la résilience et sur le pouvoir de l’imagination... il est juste dommage qu’elle soit aussi appuyée.
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon