David Lynch: The Art Life (David Lynch : La vie artistique) ***

21 avril 2017

Dans son atelier, David Lynch relate plusieurs anecdotes de sa jeunesse qui forgèrent sa vision de l’art et le menèrent à devenir peintre et cinéaste.

Réalisé par Jon Nguyen, Rick Barnes et Olivier Neergaard-Holm | Dans les salles du Québec le 21 avril 2017 (TVA films)

Quelques mois seulement avant la nouvelle saison Twin Peaks, il fait bon de revenir sur le parcours de David Lynch. The Art Life remplit très bien son contrat, offrant un regard respectueux sur l’artiste tout en servant à la fois d’introduction adéquate à son œuvre. Très lisse dans sa forme alors qu’il s’intéresse à un artiste des plus éclatés, le film peine toutefois à surpasser son statut anecdotique et laissera les plus férus de l’artiste sur leur faim.
S’effaçant face à leur sujet, les cinéastes le laissent s’exprimer librement sur les événements formateurs de son parcours d’artiste. Curieusement, The Art Life, en se concentrant sur la jeunesse de Lynch, s’intéresse beaucoup plus à son parcours de peintre qu’à celui de cinéaste.
Lynch étant le seul intervenant du documentaire, la qualité du film devient intrinsèque à son discours. Heureusement, l’intérêt marqué de l’artiste pour les anecdotes étranges et sa vision sagace de son parcours professionnel sont intéressants. Par contre, à l’opposé de l’enthousiasme contagieux d’Alejandro Jodorowsky dans un film similaire (Jodorowsky’s Dune), David Lynch garde une certaine distance face au projet. En raison de la retenue de l'artiste, le film se limite ainsi bien souvent à un regard en surface sur son sujet. Pour cette raison, The Art Life ne deviendra probablement pas l’œuvre définitive sur le peintre et cinéaste surréaliste américain.
L'avis de la rédaction :

Olivier Bouchard: ***
Miryam Charles: **½
Martin Gignac: ***
Ambre Sachet: **
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon