Frantz ***

7 avril 2017

Au lendemain de la Première Guerre mondiale, dans une petite ville d’Allemagne, une jeune femme fait la rencontre d’un mystérieux inconnu français venu déposer des fleurs sur la tombe de son fiancé mort au combat. Une relation amicale se développe entre eux jusqu’au jour où le jeune homme lui fait une confidence surprenante qui va chambouler leurs vies.

Réalisateur: François Ozon  | Dans les salles du Québec le 7 avril 2017 (Métropole)

Trois ans après le décevant Jeune et jolie, le prolifique François Ozon change à nouveau de registre avec ce drame librement inspiré d’une pièce de Maurice Rostand et déjà porté à l’écran par Ernst Lubitsch en 1932 sous le titre Broken Lullaby. Tourné dans un superbe noir et blanc entrecoupé de séquences couleur, cette oeuvre romanesque étonne par la maturité et la sobriété de sa mise en scène. Sa reconstruction d’époque, bien que modeste, est parfaitement crédible.
Derrière un joli emballage en apparence classique, le réalisateur s’amuse à brouiller les pistes et propose un récit plus tortueux ou trompeur qu’il en a l’air. L’amour et le mensonge (deux sujets de prédilection dans le cinéma d’Ozon) sont à nouveau au cœur d’une intrigue sinueuse où le destin de deux âmes en souffrance est étroitement lié. Plus proche de l’univers de Douglas Sirk (A Time to Love and a Time to Die notamment) que de celui de Lubitsch, Frantz souffre parfois d'un manque de rythme et d'une langueur nostalgique trop appuyée. De plus, le jeu théâtral et maniéré de Pierre Niney contraste avec celui plus transparent de Paula Beer. La jeune actrice allemande crève l’écran et elle incarne avec luminosité cette beauté fragile, mais forte. Il manque également cette tension dramatique hitchcockienne lors des moments plus déchirants qui aurait élevé le film à un cran supérieur.
Malgré ses imperfections, Frantz demeure un beau film ambigu sur les relations humaines et ses multiples facettes. Il représente également un retour sur le droit chemin pour le prolifique cinéaste français. 
L'avis de la rédaction :

Pascal Grenier: ***
Jean-Marie Lanlo: ****
Martin Gignac: ****
Olivier Bouchard: **½
Olivier Maltais: ***½
Ambre Sachet: **
 

Suivre Cinéfilic

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Pascal Grenier (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard (AQCC)
Olivier Maltais
Ambre Sachet
Réviseure:
Geneviève Pigeon