Les contes de la nuit 3D ***½

2 mars 2012

La nuit venue, deux jeunes enfants et un vieil homme se rencontrent dans un vieux cinéma abandonné afin d’inventer des histoires

Réalisation : Michel Ocelot | Dans les salles du Québec le 2 mars 2012 (Remstar)

Les contes de la nuit du réalisateur Michel Ocelot (Kirikou, Azur et Asmar) est un film qui enchante. Divisée en six parties, la structure du film est très simple. Avant que ne débutent les contes, les personnages qui fréquentent la salle de cinéma (vide) discutent de l’histoire qui va se jouer, des décors et des costumes. C’est lors de ces petits préambules que l’on est informés de l’époque, des influences artistiques et historiques qui serviront de contexte. Ces informations sont toujours présentées de façon amusante, mais surtout pertinente, car elles nous sont livrées par des personnages passionnés. Michel Ocelot maîtrise l’art de raconter des histoires (a priori simples) remplies de poésie et de magie. La force narrative de chacun des contes est bien servie par un traitement visuel sublime qui se rapproche des ombres chinoises. Les personnages sont présentés en silhouettes noires dans des décors magnifiques s’inspirant de l’architecture de différentes époques. L’épurement de l’ensemble est charmant et pour une fois, la technologie 3D permet des effets de profondeurs qui sont utiles à l’histoire. Si le réalisateur choisit de nous laisser avec un mystère, car on ne sait pas ce qui pousse les trois personnages à se retrouver la nuit pour créer, on se prend à imaginer qu’il s’agit peut-être d’un rêve, où trois inconnus se rencontrent pour le plaisir de raconter. Simplement.
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon