The Cold Light of Day (Sans issue) *

7 septembre 2012

Will (Henry Cavill), chef d'une petite entreprise, vient rendre visite à sa famille en Espagne, sur le voilier de ses parents. Mais à son retour d'une escapade en ville, il découvre le bateau vide. Il se trouve alors embarqué dans une sombre histoire d'espionnage.

Réalisateur: Mabrouk El Mechri | Dans les salles du Québec le 7 septembre 2012 (Les Films Séville)

Mabrouk El Mechri avait fait forte impression en 2008 en offrant à Jean-Claude Van Damme un rôle en or dans JCVD (voir notre entrevue récente avec la star belge). Mais après avoir entraîné l'acteur de films d'action vers le film d'auteur, le réalisateur français fait le chemin inverse en se dirigeant vers le cinéma d'action américain (et en s'offrant cette fois les services de Bruce Willis).
Malheureusement, cela lui réussit moins bien.
Déjà, son histoire de « monsieur tout le monde qui se retrouve embarqué dans une aventure qui le dépasse » ne commence pas très bien en raison d'un scénario écrit avec un lance-pierre, mais lorsque les choses s'accélèrent, la situation devient catastrophique. Les aberrations de l'histoire se multiplient sans que les scènes d'action ne parviennent à faire diversion de manière efficace. Au contraire, alternant le brouillon (au mieux) et le ridicule, elles ne font que nous plonger dans un terrible ennui dont seul le générique de fin parviendra à nous sortir.
Les hommes apprécieront la présence de la charmante Verónica Echegui, les femmes apprécieront la belle plastique de Henry Cavill... mais ce genre de plaisir ne dure qu'un temps. Au final, les cinéphiles des deux sexes regretteront d'avoir fait le déplacement en se disant qu'il auraient mieux fait de regarder JCVD en DVD!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon