Camille redouble ***

26 octobre 2012

Film vu dans le cadre du FNC 2012

Camille (Noémie Lvovsky), se fait larguer par Éric (Samir Guesmi) qui lui préfère une femme plus jeune. Le soir du 31 décembre, elle se retrouve projetée 25 ans plus tôt, la veille de ses seize ans. Elle refait alors la connaissance d’Éric. Mais connaissant la fin de leur histoire, elle lutte pour ne pas retomber amoureuse...

Réalisatrice: Noémie Lvovsky | Dans les salles du Québec le 26 octobre 2012 (Métropole Films)

Noémie Lvovsky, scénariste de formation puis réalisatrice, est devenue par la suite presque par hasard un des seconds rôles les plus appréciés du cinéma français. Avec Camille redouble, elle décide de se diriger et de s’offrir un premier rôle. L’exemple récent de Two Days in New-York vient nous rappeler à quel point porter, à la fois, la casquette de réalisatrice et d’actrice dans une comédie peut être périlleux et mener à de tristes excès. Le rôle de Camille, par sa nature même (une femme de 40 se retrouve projetée dans sa peau d’ado de 16 ans) était particulièrement risqué et aurait pu facilement devenir caricatural. Pourtant, jamais Noémie Lvovsky ne franchit la limite. Son interprétation toujours juste confère à son film une belle fraîcheur, et malgré quelques petites baisses de régime ici et là, Camille redouble est de ces films qui vous laissent un sourire aux lèvres durant toute la durée de la projection.
Parfois très amusant, non dénué d’émotion, se terminant de manière intelligente et accueillant avec conviction quelques amis acteurs (Mathieu Amalric semble s’amuser autant qu’il nous amuse, dans un rôle aussi court qu’inoubliable), Camille Redouble, film certes mineur, fait partie de ces comédies françaises de qualité, à situer sur l’échelle qualitative aux antipodes des comédies grasses malheureusement trop nombreuses en France!
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon