Les manèges humains ***½

1 mars 2013

Vu dans le cadre des RVCQ 2013

Sophie (Marie-Evelyne Lessard), 25 ans, travaille durant l'été dans un parc d'attraction ambulant. Lorsque son patron apprend qu'elle a étudié en cinéma, il lui demande de réaliser un documentaire sur son parc. Petit à petit, de confessions en confessions, le film bifurque vers un autre sujet et lui permettra de parler du secret qui est le sien depuis ses quatre ans.

Réalisateur: Martin Laroche | Dans les salles du Québec le 1er mars 2013 (K-films Amérique)

Les manèges humains, troisième long métrage de Martin Laroche, est composé d'images sensées être celle d'un documentaire que l'héroïne consacre à un parc d'attraction. La concept n'est plus d'une grande originalité, mais au lieu de profiter de l'occasion pour filmer n'importe quoi n'importe comment Martin Laroche parvient à utiliser intelligemment sa proposition narrative. Avant tout, la caméra de Sophie n'est pas un simple témoin mais devient un véritable "personnage" de la fiction. Elle joue en effet un rôle déterminant en devenant une sorte de bouclier qui donne à l'héroine la force d'affronter une réalité à laquelle elle avait toujours refusé de faire face. De plus, contrairement à une fâcheuse tendance liée à l'usage de ce procédé, la caméra ne nous donne jamais l'impression de tourner alors que le bon sens voudrait qu'elle soit éteinte. Au contraire, lors des rares moments où le doute est permis, une ligne de dialogue vient à bon escient rendre la prise de vue crédible. L'autre piège pour un tel film réside dans le jeu des acteurs. Ils sont ici tous d'une grande justesse, mais nous tenons à souligner particulièrement les performances de Marie-Evelyne Lessard (dont la "présence" principalement hors-champs par le biais de sa voix, concept oblige, est admirable) et de Normand Daoust, prodigieux de justesse dans un rôle aussi secondaire que déterminant.
L'ensemble des qualités du film, associé à une progression intelligente du récit, permet donc à Martin Laroche d'aborder un sujet grave et difficile (l'excision des jeunes filles) avec une belle pudeur. Délicat, intelligent et risqué sans en avoir l'air... Les manèges humains est tout simplement le premier film québécois de 2013 à ne manquer sous aucun prétexte!

Lire notre entrevue avec Martin Laroche
 

Suivre Cinéfilic

Archives

L'équipe

Rédacteur en chef:
Jean-Marie Lanlo (AQCC)
Comité de rédaction:
Miryam Charles
Martin Gignac (AQCC)
Rédacteurs:
Olivier Bouchard
Olivier Maltais
Réviseure:
Geneviève Pigeon